Aller au contenu

Point actualité semaine du 27 septembre au 1er octobre 2021

6 octobre 2021

Que s’est-il passé cette semaine sur le marché de la santé ?

CHEZ NOS CLIENTS ET PROSPECTS

Génération lance un nouveau baromètre sur la consommation de santé des Français

La Tribune de l’assurance – 29/09/2021

  • Génération lance son Baromètre Santé qui s’appuie sur la consommation en matière de Frais de santé et les habitudes de gestion de ses 2 millions d’assurés. Publié trois fois par an (en janvier, mai et septembre), ce baromètre s’appuiera sur des indicateurs pertinents à même de mesurer le comportement des assurés.
  • Il ressort de ce premier baromètre un fort impact du 100% Santé sur les prothèses dentaires. En effet, le nombre d'actes en 2021 a augmenté de 10% par rapport à 2019, alors que les soins dentaires courants et l'optique sont restés stables. En audiologie, le nombre d'actes a bondi de 73% en deux ans, mais restent très minoritaires.
  • Le second enseignement montre l'effet majeur du dispositif de prise en charge des consultations de psychologue. Celles-ci ont été multipliées par plus de 5 (+404%) en l'espace de deux ans
  • Enfin, dernier enseignement: l'intérêt pour les médecines douces a été accentué par la crise sanitaire. Les actes d'ostéopathies ont ainsi progressé de 12% en deux ans, ceux de chiropractie de 31%, et les rendez-vous chez un diététicien ont augmenté de 58%.

 

Smacl/Maif : La création d'une société d'assurance commune approuvée
News Assurances Pro – 27/09/2021
  • A l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, les mandataires mutualistes de Smacl ont approuvé le schéma de rapprochement avec la Maif. Ce dernier prévoit ainsi la création d’une société d’assurance commune sous forme anonyme baptisée Smacl Assurances SA. Sous réserve de l’avis favorable des autorités compétentes, la nouvelle structure verra le jour au 1er janvier 2022.
  • La Maif, très orientée sur le Iard particulier cherche à se diversifier sur le segment de l’entreprise. Le groupe ambitionnait ainsi de doubler son chiffre d’affaires (200M d’euros) à horizon 2028. Le rapprochement avec Smacl donne un coup d’accélérateur à cette stratégie.
  • Pour Smacl, le rapprochement avec Maif lui permet de sécuriser sa situation financière. La mutuelle niortaise affichait ainsi un ratio SCR de 128% au 42 décembre 2021. Et son intégration dans l’UMG du groupe Vyv n’a pas été porteuse de synergies suffisantes pour les deux parties.

 

SUR NOS DOMAINES D'INTERVENTION

 

Le succès du 100% santé dépasse les objectifs de la réforme en audio

News Assurance Pro – 01/10/2021

  • En 2021, l’assurance maladie remboursera 270 millions d’euros supplémentaires par rapport à 2019 en audioprothèse, soit 100 millions au-dessus des objectifs.
  • Au premier semestre 2021, 740.000 aides auditives ont été vendues, soit une hausse de 85% par rapport 2019. À ce rythme, cela représentera 270 millions d’euros de dépenses supplémentaires pour l’Assurance Maladie obligatoire sur toute l’année 2021, soit une hausse de 144%.
  • Contrairement aux craintes des pouvoirs publics et des complémentaires, la réforme n’a pas entraîné une hausse des prix des équipements sur le panier libre. Le prix de vente moyen des aides auditives s’élève à 1.290 euros, en baisse d’environ 200 euros par rapport à 2019. La réforme a également provoqué une hausse de 30% du volume des ventes sur le panier libre.

 

Complémentaire santé : vers une flambée des tarifs en 2022

L’Argus de l’assurance – 29/09/2021

  • Dans un contexte de forte hausse des prestations en 2021, une augmentation importante des tarifs en santé semble inéluctable pour les acteurs du marché, qui disposent de peu de marge de manœuvre pour l’amortir sur les adhérents.
  • Cette augmentation ferait suite à une hausse des dépenses de santé constatée en 2021 par rapport à 2019, constatée également par l’Assurance maladie.
  • La réforme du 100 % Santé a pesé sur les comptes des organismes complémentaires. La hausse est particulièrement sensible sur les soins dentaires.
  • Au-delà du 100% Santé, les acteurs mettent en avant un rattrapage des soins post-Covid

 

Complémentaire santé : l'ANI, cinq ans après

L’Argus de l’assurance – 29/09/2021

  • Premier constat : le basculement du marché de la complémentaire santé vers l’assurance collective ne s’est pas produit. Certes, la tendance à la hausse est nette pour les contrats collectifs, qui représentaient, en 2019, 48 % des cotisations collectées en santé, selon la Direction des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), soit 7 points de plus qu’en 2011.
  • L’ANI avait suscité la crainte d’un recul des couvertures des salariés non couverts par un contrat collectif, essentiellement dans des TPE, en raison d’un panier de soins, dit « socle ANI », aux garanties basiques. Statistiquement, rien n’étaye aujourd’hui l’hypothèse d’un nivellement par le bas.
  • La réforme des contrats responsables de 2015 – qui a plafonné la prise en charge des dépassements d’honoraires – s’est conjuguée à l’ANI pour favoriser le développement des surcomplémentaires. Mais le sujet reste peu documenté :le rapport 2019 de la Drees sur la complémentaire santé évoque un chiffre de2,4 millions de personnes ayant choisi une surcomplémentaire.

 

POUR LA CULTURE GÉNÉRALE

Assurtech : ces start-up qui réinventent l'assurance de personnes

L’Argus de l’assurance – 29/09/2021

  • Un grand nombre d’assurtech apparues récemment se sont lancées dans l’assurance dommages, mais quelques-unes ont opté pour la santé, la prévoyance ou l’emprunteur. Des start-up qui ne sont pas en reste derrière la locomotive Alan…
    • Vasa : Cette assurtech s’est attaquée au marché de la prévoyance /santé collective, notamment des TPE / PME, en permettant à ces dernières de bénéficier de comparaisons adaptées et quasi immédiates auprès d’une vingtaine d’assureurs partenaires
    • Indeez : Indeez s’est lancée, alors que la pandémie de Covid-19 a brutalement fragilisé la situation des nouvelles populations d’indépendants – livreurs à domicile ou chauffeurs de VTC –  en leur proposant une première offre de prévoyance dédiée.
    • Hoggo : Sa proposition de valeur est plurielle et propose à la fois des services digitaux pour faciliter la gestion des contrats et, surtout, pour offrir des couvertures réellement adaptées aux besoins. Pour ce faire, elle se base sur les données de 250 cabinets d’expertise comptable partenaires, ainsi que sur leur propre veille réglementaire sur quelque 500 conventions collectives nationales.
    • Assurly (assurance emprunteur) : Assurly n’a pas attendu d’être agréée pour lancer sa première offre, orientée à la fois B to C, mais aussi B to B to C, avec des partenaires comme le site d’e-commerce Rakuten ou encore l’assurtech multiproduit Lovys. Assurly envisage se développer sur d’autres lignes de marché, comme l’assurance crédit.
    • Confiancia assurances (assurance emprunteur) : Ce nouveau courtier compte déjà six assureurs partenaires (Axa, CNP Assurances, Generali, Harmonie Mutuelle, la MNCAP et Swiss Life) et entend rebattre les cartes d’un marché promis à un bouleversement en cas d’adoption de la résiliation infra-annuelle.
    • Acheel : Cette jeune pousse, notamment soutenue par l’homme d’affaires Xavier Niel, propriétaire de Free, a d’ores et déjà lancé quatre produits, dont une couverture santé individuelle en partenariat avec le courtier grossiste Wazari Assurances. Cette première offre en assurance de personnes entend se distinguer par un positionnement tarifaire plutôt agressif. D’autres produits devraient voir le jour d’ici à la fin de l’année, notamment une offre en emprunteur.