Aller au contenu

Point actualité semaine du 21 au 25 mars 2022

31 mars 2022

Que s’est-il passé cette semaine sur le marché de la santé ?

CHEZ NOS CLIENTS ET PROSPECTS

 

Bruno Angles nommé au sein d’AG2R La Mondiale

News assurances Pro - 25/03/2022

  • Le conseil d’administration de l’association sommitale d’AG2R La Mondiale a décidé de confier la direction générale à Bruno Angles à compter du 1er mai 2022.
  • Bruno Angles succédera à André Renaudin à la tête d’AG2R La Mondiale à compter du 1er mai 2022.

 

Olivier Sentis (MIF) : « Le fonds en euros restera le socle de sécurité de l'assurance vie »

L’argus de l’assurance - 23/03/2022

  • Lancement du PER, fléchage de la collecte vers les UC, croissance de l’activité prévoyance, la Mif semble avoir définitivement tourné la page de la crise. 
  • Olivier Sentis, son directeur général, entend nouer de nouveaux partenariats pour soutenir la croissance.

 

Rodolphe Chevalier (Noveocare) : « La gestion externalisée est un métier à part entière »

L’argus de l’assurance - 23/03/2022

  • Le spécialiste de la délégation de gestion en santé-prévoyance, GFP, change d’échelle et de nom après les acquisitions de Cetim (filiale d’April) et Aggema (filiale de Mutuelle Bleue) et l’entrée au capital du fonds d’investissement BlackFin.
  • Cela fait suite à la séparation des activités de gestion de GFP et celles de GFP Tech en avril 2020. Le groupe s’appelle désormais Noveocare. Il représente environ 50 M€ de chiffre d’affaires.

 

MMJ : La sortie d’AG2R La Mondiale votée à l’unanimité

News assurances Pro - 23/03/2022

  • L’AG de la Mutuelle des métiers de la Justice soutient la décision prise par le conseil d’administration le 18 janvier dernier. Les délégués ont voté à l’unanimité la sortie de la SGAPS et du groupe AG2R La Mondiale lors d’une assemblée générale extraordinaire organisée le 23 mars. L’ACPR, de son côté, doit encore valider ce départ.
  • L’assemblée générale de la mutuelle sera amenée à s’exprimer à nouveau le 11 mai prochain sur l’entrée en discussions de la MMJ avec un nouveau groupe dont le nom n’est pas encore connu.

 

Après l'emprunteur, Magnolia se lance en santé

L’argus de l’assurance - 25/03/2022

  • Magnolia se diversifie, l’insurtech qui a développé un comparateur en assurance de prêt immobilier se lance dans la santé. 
  • L’objectif affiché est de distribuer plus de 20 000 nouveaux contrats en santé individuelle cette année. Dès le mois de mai, des « contrats exclusifs maison » seront également développés, précise le communiqué :« Nous voulons faire bénéficier le marché de la santé de tout l’ADN de Magnolia.fr », explique Gérald Loobuyck, président fondateur de l’entreprise.
  • Concrètement, cela signifie que l’assuretch veut proposer à ses clients une expérience digitale simplifiée et un accompagnement de qualité. Constatant une augmentation des prix des mutuelles de santé ces dernières années – Magnolia avance les chiffres de +2,6 % en 2021 et +3,4 % prévue en 2022 –, et ce, malgré la possibilité de résilier à tout moment son contrat, la marketplace ambitionne de restituer du pouvoir d’achat aux assurés en leur proposant des offres moins chères et adaptées à leur profil.
  • L’ouverture à la santé, en plus de l’emprunteur, constitue une première étape vers un objectif plus ambitieux. « La vocation de Magnolia.fr est de devenir progressivement la marketplace n°1 sur tous les produits d’assurance à la personne »

 

Résultats 2021 : BNP Paribas Cardif atteint un chiffre d’affaires historique

L’argus de l’assurance - 21/03/2022

  • Après avoir été chahuté par la crise, le bancassureur retrouve des niveaux solides. Le chiffre d’affaires de l’activité assurance est en progression de 32 % en un an, notamment porté par l’activité épargne qui poursuit sur une belle progression dynamique. 
  • La crise semble bel et bien être derrière BNP Paribas Cardif. Son chiffre d’affaires a atteint, en 2021, le montant de 32,6 milliards d’euros, « un plus haut historique » selon le communiqué du groupe, contre 24,8 milliards d’euros en 2020 et 29,8 milliards d’euros en 2019, avant le covid. Sur un an, le chiffre d’affaires est donc en progression de 32 %. 

 

SUR NOS DOMAINES D'INTERVENTION

 

Démarchage téléphonique : La piqûre de rappel de l’ACPR

News assurances Pro - 25/03/2022

  • Quelques semaines après la publication du décret d’application (Décret n° 2022-34 du 17 janvier 2022) de la loi encadrant le démarchage téléphonique en assurance, l’ACPR rappelle aux opérateurs du marché le bien-fondé du dispositif et insiste sur plusieurs points de vigilance.
  • Dans sa dernière revue, l’ACPR revient sur les obligations des distributeurs, notamment en matière de recueil de consentement (DDA), de document précontractuel et de délai avant signature. 
  • Et rappelle surtout que sont « proscrits tous les dispositifs visant à faire signer un contrat d’assurance oralement ou encore via un code répété à l’oral par le client et plus généralement à se faire mandater pour signer à la place du prospect. Non seulement la signature de la proposition d’assurance ne peut intervenir au cours d’un appel téléphonique, mais encore elle doit nécessairement prendre la forme d’une signature manuscrite ou électronique émanant du client ».
  • L’ACPR rappelle ensuite que ce nouveau dispositif va lui permettre une plus grande efficacité dans ses contrôles (sur place), notamment grâce à l’enregistrement et à la conservation des appels

 

Dépendance : les professionnels espèrent encore une grande loi pour l'année prochaine

Les échos - 23/03/2022

  • Le Synerpa, qui représente le secteur privé lucratif des maisons de retraite, regrette que le candidat Macron n'évoque pas de loi grand âge. Elle serait utile, à ses yeux, pour transformer le modèle de l'Ehpad, diversifier le recrutement, évaluer les procédures qualité et moderniser la gouvernance.
  • Pour Florence Arnaiz-Maumé, la déléguée générale de la fédération, il faudra non seulement un projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) « de combat » cet automne, mais en plus une loi spécifique en 2023. 
  • Cette loi grand âge doit, selon elle, définir à quoi serviront les 2,3 milliards d'euros de recettes de CSG (0,15 point) qui seront fléchés vers la cinquième branche de la Sécurité sociale chaque année à partir de 2024.

 

L’ACPR agrée 7 associations en vue de l’entrée en vigueur de la réforme du courtage

L’argus de l’assurance - 23/03/2022

  • À compter du 1er avril 2022, l’adhésion à une association professionnelle agréée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sera obligatoire pour tous les professionnels qui souhaitent s’immatriculer après cette date à l’ORIAS comme courtiers ou mandataires de courtiers des secteurs de l’assurance et de la banque. 
  • Cette obligation sera étendue à partir de 2023 à l’ensemble des professionnels exerçant ces activités.
  • Lors de sa séance du 22 mars 2022, le Collège de l'ACPR a délivré un agrément à sept associations, dont six en qualité d'associations professionnelles de courtiers en banque et assurance et une association en seule qualité d'association professionnelle de courtiers en assurance.
  • Il s'agit de la Chambre nationale des conseils experts financiers Assurance; la Compagnie intermédiation en Assurance; Votrasso; ANACOFI Courtage; ENDYA; l'Association française des intermédiaires en bancassurance et la Chambre nationale des conseils en gestion de patrimoine.

 

Le Rof et la Fnof réagissent au reportage de France 5 sur le 100% Santé

Acuité - 24/03/2022

  • Suite à la diffusion mardi 22 mars d’une émission sur France 5 consacrée aux abus du 100% Santé, Acuite.fr a interrogé les 3 syndicats d'opticiens, deux ont répondu à leurs questions.
  • Didier Cohen, vice-président du Rof, « s'étonne de la présentation tronquée du 100% santé en optique et de l'amalgame fait avec d'autres professions qui mettent en péril la santé de nos concitoyens. Cette émission s'attaque à une profession qui a pris sa part dans le 100% Santé. Dans le reportage, on a l’impression que le 100% Santé n’est jamais proposé aux consommateurs.
  • Pourtant, depuis sa mise en place, plus de 2 millions d’équipements 100% Santé ont été délivrés chaque année, sur un total de 12 millions d’équipements.
  • « Je regrette qu’on compare un peu n’importe quoi dans le reportage. Il y est dit qu’un français sur quatre renonce à des soins pour des raisons financières. C’est une moyenne globale qui ne prend pas en compte les spécificités des secteurs : avant la mise en place du 100% Santé, ce taux de renoncement était de 60% dans l’audio, et de 10% dans l’optique. Dans les deux cas, on est loin d’un français sur 4. Nous allons entrer en contact avec nos confrères pour une démarche collective de droit de réponse auprès de France 5 ».

 

POUR LA CULTURE GÉNÉRALE

 

Présidentielle : L’Institut Montaigne chiffre les propositions sur la retraite

News Assurances Pro - 23/03/2022

  • L’Institut Montaigne décrypte les propositions des candidats sur la retraite. Selon le think tank, le recul de l’âge de la retraite à 65 ans permettrait une économie de plus de 7Mds d’euros par an en 2027. 
  • Les questions sur la retraite demeurent un sujet central pour la prochaine élection présidentielle. Dans ce contexte, l'Institut Montaigne publie le 21 mars 2022, une analyse chiffrée des propositions de 7 des 12 candidats en lice pour la présidence française.

 

Grande Sécu, hausse des cotisations : les dernières déclarations d'Emmanuel Macron

Acuité - 21/03/2022

  • Emmanuel Macron, candidat à sa réélection, a tenu la semaine dernière une conférence de presse pour sa candidature à la présidentielle 2022. Interrogé sur le projet de création d'une grande Sécurité sociale, le candidat a répondu sans équivoque : « la réponse est non, parce qu'on a suffisamment de travail sur le reste. Il ne faut pas créer d'instabilité ».
  • Pour rappel, le pré-rapport du Haut conseil pour l'avenir de l'Assurance maladie (HCAAM) proposait 4 pistes : un quasi-statu quo, faire rembourser par l'Assurance maladie l'ensemble des dépenses de santé, soit la piste de la « Grande Sécu », renforcer le poids des Ocam ou créer une mutuelle pour tous à tarif encadré.
  • Emmanuel Macron s'est donc dit favorable à la « stabilité organisationnelle ». « Je ne crois pas à un modèle de cathédrale unique car les complémentaires jouent un rôle important ».