Aller au contenu

Point actualité semaine du 16 au 20 mai 2022

24 mai 2022

Que s’est-il passé cette semaine sur le marché de la santé ?

CHEZ NOS CLIENTS ET PROSPECTS

 
Résultats 2021 : Le groupe Vyv maintient ses positions en assurance 

News Assurances Pro - 20/05/2022 

  • Le groupe Vyv a présenté un chiffre d’affaires combiné de 9,9 milliards d’euros en 2021, en évolution de 2% par rapport à 2020. Le groupe mutualiste a dégagé un résultat net part du groupe de 80 millions d’euros, contre 74 millions d’euros en 2020.
  • Le développement s’est fait principalement sur les activités d’offre de soins, qui représentent désormais 2,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en progression annuelle de 7,2%. Le groupe souligne le dynamisme des activités de santé visuelle, auditive et dentaire.
  • En santé, les cotisations ont progressé de 15 millions d’euros et atteignent 5.687 millions d’euros. 71% des primes collectées en santé sont issues de contrats individuels. En prévoyance, Vyv a collecté 1.522 millions d’euros de cotisations, soit 50 millions de plus qu’en 2020. La moitié de l’activité provient de Mutex et l’autre moitié de la MNT et la MGEN. 54% des cotisations prévoyance proviennent de contrats individuels.
  • Au cours des derniers mois, le groupe Vyv a mené d’importants investissements comme le rachat des parts de Mutex, le partenariat avec la Maif pour créer la filiale commune Smacl SA ou encore l’entrée au capital de l’opérateur de tiers payant Viamedis et de Cegedim Santé.

 

Garanties décès en déshérence : MGEN Vie sanctionnée par l’ACPR 

News Assurances Pro - 18/05/2022 

  • L’ACPR a prononcé un blâme et infligé une sanction d’un million d’euros à l’encontre de MGEN Vie. La mutuelle a manqué à ses obligations en matière d’information précontractuelle et recherche de bénéficiaires de garanties décès.
  • Information précontractuelle : la garantie décès invalidité dépendance (PID) et la garantie frais funéraires sont adossées de l’offre santé classique de la MGEN. L’adhésion à ces garanties est obligatoire et automatique pour tous les adhérents à la garantie santé de la MGEN. Or, entre 2010 et 2018, le bulletin d’adhésion à la garantie ne contenait aucune mention des garanties en cas de décès ni sur les conséquences de la désignation des bénéficiaires.
  • L’adhérent n’était pas informé sur la possibilité de désigner des bénéficiaires ni sur le fait qu’à défaut, « la clause type prévoyait le versement des prestations à la MGEN en qualité de bénéficiaire de dernier rang », précise la décision de l’ACPR.Recherche de bénéficiaires : l’ACPR relève que MGEN Vie a « mis en œuvre tardivement et de façon incomplète son obligation de détection des assurés décédés ». La mutuelle n’a interrogé les fichiers détenus par Agira que fin 2015. En revanche, cette recherche ne concernait pas les contrats dont la gestion était déléguée (23.000 assurés) ni jusqu’en 2017 la garantie frais funéraires (460.000 assurés).
  • Interrogée par News Assurances Pro, la MGEN a réagi à cette sanction : « La sanction notifiée porte sur une situation passée, aujourd’hui sous contrôle, depuis que MGEN a amélioré ses procédures avec un plan de remédiation qui va au-delà des exigences réglementaires de 2015 sur la déshérence. Ces moyens mis en œuvre expliquent le montant de l’amende qui est sans commune mesure avec les sanctions prononcées depuis 2014 aux opérateurs de taille similaire ».

 

Santé : Cegedim s’associe à Malakoff Humanis, Vyv et Pro BTP

News Assurances Pro - 17/05/2022 

  • Après deux mois de négociations, le protocole d’investissement est signé. Malakoff Humanis, le groupe Vyv et Pro BTP ont injecté 65 millions d’euros dans Cegedim Santé. Ensemble, ils détiennent désormais 18% du capital de ce dernier. Grâce à cette augmentation de capital, Cegedim Santé affiche désormais une valorisation de 360,9 millions d’euros, et envisage de recruter 500 personnes dans les prochaines années.
  • Malakoff Humanis, Vyv et Pro BTP couvrent à eux trois 25 millions de personnes et « vont permettre à Cegedim Santé d’accélérer le déploiement de la téléconsultation, la prise de rendez-vous en ligne, l’échange de documents et bientôt des services autour de la prévoyance, explique Jean-Baptiste Gamblin, directeur général de Cegedim Santé. Pour les mutuelles et groupes de protection sociale, l’enjeu est de sortir du corner du remboursement des soins pour aller vers une logique servicielle en adoptant une attitude proactive dans le parcours de soins ».
  • Par ailleurs, Cegedim Santé fait l’acquisition de la société MesDocteurs, détenue par le groupe Vyv et qui propose des téléconsultations sans interruption 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

 

Résultats 2021 : Thélem Assurances en progression 

News Assurances Pro - 16/05/2022 

  • Thélem Assurances enregistre un chiffre d’affaires consolidé en hausse de 3,1% à 402,4M€ « réalisé principalement par Thélem assurances pour les activités non-vie et sa filiale Thélem Prévoyance pour les activités vie et mixtes ». 
  • Pour Thélem Prévoyance (entité dédiée à l’assurance de personnes), le chiffre d’affaires 2021 s’établit à 11M d’euros (+34,6% par rapport à 2020) pour un résultat net de -0,5M d’euros, « en raison de l’augmentation très significative des provisions liée à l’augmentation du portefeuille et de l’activité emprunteur », indique l’assureur. Pour autant, le S/C de son entité s’améliore grâce à une progression de 35% des cotisations et une moindre hausse de la charge des sinistres.
  • Comme l’an dernier, la compagnie fait état d’un résultat net de 7,5M d’euros. Elle enregistre une croissance de son portefeuille de 41.000 contrats et de 9.000 sociétaires. 

 

Assurance Emprunteur : Magnolia lance un nouveau contrat sans questionnaire de santé

MoneyVox - 13/05/2022 

  • Magnolia.fr lance « Speedone », son premier contrat emprunteur 100% en ligne et sans questionnaire de santé. Ce nouveau contrat s'inscrit dans le cadre de la nouvelle Loi Lemoine votée le 28 février et qui entrera en vigueur à partir du 1er juin pour les nouveaux contrats.
  • Pour rappel, cette loi qui réforme l'assurance emprunteur dispose que pour les emprunts jusqu'à 200 000 euros par quotité (donc 400 000 euros pour un couple), le questionnaire médical ne sera plus obligatoire si le remboursement du crédit survient avant le soixantième anniversaire de l'emprunteur.

 

La MMJ choisit de rejoindre Aésio pour renforcer son ancrage dans le service public

Tripalio - 12/05/2022 

  • Près de deux mois après avoir validé en assemblée générale extraordinaire son départ de la SGAPS d’AG2R, la MMJ vient de voter en assemblée générale son rapprochement avec Aésio mutuelle.
  • L’intégration de la MMJ dans Aésio mutuelle et, par extension, dans Aéma Groupe et l’UGM Aésio Fonctions publiques, permettra de renforcer son développement comme “mutuelle affinitaire auprès des agents du ministère de la Justice, des professionnels de justice et des agents au service de la sécurité“. La MMJ a perdu beaucoup de terrain dans son domaine de prédilection depuis l’arrivée d’Intériale comme opérateur de référence au ministère de la Justice.
  • La MMJ espère également se servir de ce nouveau rapprochement pour bénéficier d’une meilleure force de frappe dans le cadre des futurs appels d’offres du secteur public. 


 

SUR NOS DOMAINES D'INTERVENTION

 

Brigitte Bourguignon à la santé, Bruno Le Maire à l’économie 

News Assurances Pro - 20/05/2022 

  • Bruno Le Maire reste ministre de l’Economie et des Finances et sera également chargé de la « souveraineté industrielle et numérique ». 
  • Le nouveau gouvernement acte la séparation entre la santé et les solidarités. 
    • Brigitte Bourguignon, jusqu’à présent ministre de l’Autonomie, est nommée ministre de la Santé et de la Prévention. L’intégration de la prévention au sein de l’intitulé du ministère symbolise l’importance de ce domaine pour le nouveau gouvernement.
    • Damien Abad est nommé ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. 

 

Agira : Les assureurs affûtent leur dispositif

News Assurances Pro - 20/05/2022 

  • Le reporting annuel imposé par la loi permet chaque année à France Assureurs de dévoiler un bilan récapitulatif de l’application des dispositifs mis en place depuis 2016. 
  • Agira 1 a permis d’identifier 17.676 décès, soit 26% de contrats en plus que l’année précédente (14.019 en 2020). Au total, 16.297 contrats étaient éligibles à un règlement, pour un montant de 663M d’euros. À la fin de l’année, 9.712 contrats avaient été réglés auprès de leurs bénéficiaires, pour un montant de 424M d’euros.
  • De leurs côtés et dans le cadre d’Agira 2, les assureurs ont détecté 46.800 contrats dont le propriétaire est décédé au courant de l’année 2021. C’est 3.570 contrats de moins qu’en 2020. Ils représentent un total de 1,16Md d’euros à régler aux bénéficiaires. « Cette baisse illustre la mobilisation des assureurs sur le sujet, qui ont, entre autres raisons, largement optimisé leur gestion interne des contrats au cours des dernières années », commente France Assureurs. 
  • Fin 2021, 65% des contrats identifiés grâce à ce dispositif ont été réglés, soit 26.050 contrats, pour un montant de 753M d’euros. 

 

Réclamations : L’ACPR incite les assureurs à améliorer le retour client

News Assurances Pro - 17/05/2022 

  • Effective à compter du 31 décembre 2022, l’ACPR publie une nouvelle recommandation sur le traitement des réclamations des clients du secteur de l’assurance. Afin de faciliter le processus de traitement et diminuer le délai de réponse, le gendarme invite les professionnels à mettre en place « une organisation simple et efficace » dédiée. Selon l’autorité, le délai de retour ne devrait pas excéder deux mois, y compris lorsque le traitement de la requête a été délégué.
  • L’ACPR recommande la mise en place d’une organisation en charge du traitement des réclamations. En centralisant ce service, cette dernière devra ensuite être en mesure de diriger les demandes à l’interlocuteur ou au service compétent. Elle sera également responsable de répondre et de suivre le traitement des réclamations, y compris lorsque celles-ci sont déléguées à un tiers.
  • Afin de faciliter le parcours client, le gendarme conseille également l’utilisation d’un « langage clair et compréhensible » sur les démarches à suivre pour effectuer une réclamation. Ainsi, l’information devrait être visible sur une page dédiée en ligne ou accessible dans les lieux d’accueil de la clientèle. Dans toute réponse, l’organisation en charge devrait avoir la capacité de rapidement diriger l’assuré mécontent vers le médiateur compétent.
  • Communiqué de presse de l’ACPR disponible ici 
  • Recommandation de l’ACPR disponible ici 


 

POUR LA CULTURE GÉNÉRALE

 
Santé numérique : L’accélérateur Future4care souffle sa première bougie

News Assurances Pro - 17/05/2022 

  • L’accélérateur en santé numérique Future4care a été inauguré le 16 mai en présence des directeurs généraux de Generali, Orange, Sanofi et Capgemini. Un an après son lancement, l’accélérateur a ouvert un nouvel appel à projet afin de recruter sa deuxième promotion de startup.
  • L’accélérateur s’apprête à accueillir un nouveau cercle de partenaires : Be-Ys, Biocodex, Alira Health et UCB. « Future4care accepte la concurrence au sein de son cercle de partenaires. Il n’est donc pas exclu qu’un autre assureur rejoigne l’accélérateur, aux côtés de Generali », explique Agnès De Leersnyder, directrice générale de Future4care. L’objectif de l’accélérateur est de créer un écosystème et réunir tous les acteurs issus du monde de la tech et de la santé afin d’accentuer la mise sur le marché de solutions innovantes.