Aller au contenu

Point actualité semaine du 15 au 19 novembre 2021

24 novembre 2021

Que s’est-il passé cette semaine sur le marché de la santé ?

CHEZ NOS CLIENTS ET PROSPECTS

Innovation service : MGEN et son simulateur ultra simplifié

L’assurance en mouvement –16/11/2021

  • La MGEN a mis en ligne un nouveau simulateur de remboursement santé. Vous pouvez ainsi estimer très rapidement les montants pris en charge dans les domaines les plus coûteux (optique, dentaire, audio…)
  • Ce simulateur détermine le reste à charge, permettant ainsi de choisir la formule la mieux adaptée.
  • D’autres acteurs proposent ou vont proposer ce type de simulateur (MACIF ou Umanens). Face à l´émergence des néo-mutuelles 100% digitales, ce type d´interface devient un must to have.

 

C2S: Aésio Mutuelle arrête la complémentaire santé solidaire

News Assurances Pro – 15/11/2021

 

SUR NOS DOMAINES D'INTERVENTION

PLFSS 2022 : le Sénat adopte le texte modifié

News Assurances Pro – 17/11/2021

  • Les députés ont adopté le projet de loi de finances 2022 en première lecture. 
  • Un des amendements instaure le doublement de la taxe Covid à acquitter par les OCAM pour l’année 2021, passant donc de 500 millions à 1 milliard d’euros.
  • Le Sénat a entériné le choix d’automatiser le versement de la C2S aux bénéficiaires.
  • La prise en charge d’un forfait de « séances d’accompagnement par un psychologue » figure également dans le texte
  • Le déficit attendu pour 2021 est de 29,7 milliards d’euros.
  • Le budget de la Sécurité sociale pour les régimes obligatoires de base se monte à 570,6 Md€.

 

Mutumutu, la nouvelle assurance prévoyance pour les indépendants

L’assurance en mouvement –16/11/2021

  • Mutumutu propose un contrat de prévoyance pour protéger les revenus des 3,5 millions de travailleurs indépendants français qui ne disposent pas automatiquement de ce type de couverture, avec une remise sur cotisation jusqu’à 30% (récompense via une application mobile). La souscription est 100% digitale et les conditions sont claires.
  •  En France, un indépendant sur 2 ne dispose pas de contrat prévoyance, dû à une certaine défiance des compagnies d’assurance.
  • Mutumutu a réduit les exclusions au minimum en couvrant l’incapacité de travail, l’invalidité ou encore le décès, offrant ainsi davantage de sérénité aux assurés.
  • Cette offre couvre également des risques habituellement non pris en charge par les assurances, comme les maux de dos ou le burnout.

 

POUR LA CULTURE GÉNÉRALE

Qu’attendent les Français de l’assurance de demain

L’assurance en mouvement –15/11/2021

  • 3 français sur 4 estiment être bien protégés par leur contrat d’assurance 
  • 50% des français ne peuvent pas se passer d’un conseiller en agence, qui est une écoute et un soutien dans les moments difficiles.
  • Chez les moins de 35 ans, seuls 30% se tournent vers un conseiller pour souscrire à de nouvelles assurances.
  • Le rôle du conseiller doit profondément changer. En le déchargeant des tâches administratives, il pourra passer plus de temps à conseiller : il produira une meilleure valeur ajoutée.
  • La crise du Covid a montré qu’il fallait bien se protéger en étant assuré pour la maladie, le décès et la perte d’emploi.
  • Aujourd’hui, le choix d’un assureur passe par ses engagements sociétaux et environnementaux. 1 français sur 4 serait prêt à payer 10% plus cher pour un assureur engagé.