Aller au contenu

Point actualité semaine du 13 au 17 juin 2022

21 juin 2022

Que s’est-il passé cette semaine sur le marché de la santé ?

CHEZ NOS CLIENTS ET PROSPECTS

 

Entreprises : Axa lance une plateforme de conseils et de services

News Assurances Pro - 16/06/2022

  • Axa annonce le lancement d’une plateforme numérique comportant, pour le moment, deux programmes. Ils visent à fournir des informations et des services à destination des entreprises :
  • Axa Climate fournit des services visant à aider les entreprises clientes et les institutions publiques et financières à faire leur transition écologique.
  • Axa Smart Services, vise à fournir informations et services liés à la gestion des risques. L’assureur propose, par exemple, à ses clients « de surveiller, en temps réel, tous leurs actifs, fixes et en transit, tout en leur donnant accès à des services de prévention et à valeur ajoutée sur mesure ».

 

Résultats 2021 : L’UNMI bascule son activité

News Assurances Pro - 15/06/2022

  • L’UNMI a enregistré la sortie des derniers bénéficiaires de l’ACS en 2021. L’union mutualiste réussit à diversifier son activité malgré la baisse de chiffre d’affaires.

 

Philippe Barret (Apicil) : « Nous sommes en avance sur la plupart de nos objectifs »

L’Argus de l’assurance - 15/06/2022

  • Dans un entretien à L’Argus de l’assurance, Philippe Barret revient sur les résultats d’Apicil en 2021 et les objectifs à venir.
  • 2021 est la première année du plan stratégique Horizon 2024 et Apicil termine en avance sur la plupart de ses objectifs
    • très forte croissance de l’activité épargne (+29%), notamment en assurance vie,
    • fort développement de la filiale luxembourgeoise, qui a dépassé le milliard de chiffre d’affaires en 2021,
    • un résultat net (à 42,6 M€) qui revient dans des valeurs comparables à celles avant le Covid.
  • Dans le cadre des objectifs à venir, Apicil cherche à se développer sur les métiers autour de l’offre de soins. A titre d’exemple, le courtier vient d’investir dans une start-up qui lutte contre les déserts médicaux. Ces activités sont toutes des sources de revenus complémentaires qui génèrent de la marge, sans mobiliser beaucoup de fonds propres.

 

Comment April accélère sa transformation digitale

L’Argus de l’assurance - 15/06/2022

  • Comment le premier courtier grossiste français adopte une stratégie plurielle pour poursuivre sa mue en acteur de l’assurance référent sur la digitalisation ?
  • April X, le hub qu’a lancé le courtier mi-2020 au sein de son siège lyonnais en partenariat avec la société spécialiste de transformation des organisations Onepoint est le carrefour de l’expérience client : il regroupe actuellement 200 personnes, essentiellement à Lyon, où se retrouvent à la fois des équipes liées au digital, à l’innovation, à l’animation des réseaux de courtage…, auxquelles se greffent régulièrement des acteurs externes.
  • L’autre principale voie pour accélérer sa mutation digitale est de s’associer avec des start-up. Le courtier a ainsi pris des participations majoritaires dans deux assurtech spécialisées, Comparadise (ex-Mutuelle Conseil, sur la comparaison d’assurances) et Eloa sur l’immobilier.
  • Ces deux exemples sont également à inscrire dans le plan stratégique Spring, qui prévoit aussi de se développer sur de nouveaux marchés – l’emprunteur, et plus généralement le monde de l’immo­bilier concernant Eloa, l’e-com­­mer­ce pour Comparadise.

 

Gestion de sinistres : une aide précieuse à la décision

Argus de l’assurance - 17/06/2022

  • Shift Technology accompagne les assureurs pour piloter de bout en bout leur processus de gestion de sinistres, de la déclaration au paiement. Également disponible en modules, la solution se compose de Claims Intake Decisions et Claims Document Decisions, deux outils complémentaires d’aide à la décision pour optimiser et automatiser la déclaration et la gestion des sinistres.
  • Ces solutions aident les assureurs à optimiser leur triptyque métier : satisfaction client, maîtrise des coûts et gestion du temps, et sont particulièrement adaptées pour les événements climatiques de grande ampleur ou pour les dégâts des eaux, très fréquents. Dès lors que l’intervention humaine n’est pas indispensable, l’automatisation se transforme alors en un véritable atout. De nombreux assurés sont d’ailleurs peu demandeurs d’interaction humaine pour des petits sinistres bénins. Pour les profils appétents au digital, il est également plus satisfaisant de pouvoir tout déclarer et obtenir un virement de façon rapide, plutôt que de parler à un gestionnaire. Mais cela ne s’applique pas pour tout le monde, ni pour tous les sinistres, notamment complexes ou corporels.

 

SUR NOS DOMAINES D'INTERVENTION

 

CTIP : Les institutions de prévoyance retrouvent le sourire en 2021

News Assurances Pro - 14/06/2022

  • Les institutions de prévoyance ont surmonté la crise. L’année 2021 a été marquée par le rebond des cotisations et de la rentabilité, malgré les effets du 100% santé.
  • La réforme du 100% santé a coûté 293 millions d’euros aux institutions de prévoyance en 2021, dont 42% uniquement sur le dentaire, 1% sur l’optique et 17% sur l’audiologie. Tous paniers confondus, les dépenses en dentaire, optique et audiologie atteignent 1,5 Md d’euros. Les IP ont majoritairement financé le panier 100% santé à hauteur de 70 à 80%.
  • Le ratio de solvabilité moyen des IP s’élève à 274%, en amélioration de 7 points par rapport à 2020. La marge de solvabilité est correcte mais n’atteint pas le niveau d’avant crise. Les IP ont dû utiliser une partie des fonds propres pour équilibrer leur activité.

 

ACPR / AMF : Mieux protéger les populations vulnérables

News Assurances Pro - 14/06/2022

  • Le pôle commun AMF et ACPR a exprimé sa volonté d’améliorer la protection des personnes âgées vulnérables sur les marchés financiers. Les deux autorités travaillent également sur les méthodes de commercialisation qui tendent vers le greenwashing.

 

POUR LA CULTURE GÉNÉRALE

 

Risque cyber : L’ACPR participe à un stress test international

News Assurances Pro - 17/06/2022

  • Au regard du caractère mondial du risque cyber, l’ACPR, la Banque de France et la Monetary Authority of Singapore (MAS) simulent une gestion de crise.
  • La simulation a porté sur des attaques touchant la chaîne d’approvisionnement logicielle, par rançongiciels et par « vulnérabilité de jour zéro » également appelée faille informatique.

 

TELUS acquiert la firme d’avantages sociaux LifeWorks

https://portail-assurance.ca/ - 16/06/2022

  • TELUS Corporation a acquis la firme d’actuaires-conseil en assurance collective et régime de retraite Solution Mieux-être LifeWorks (LifeWorks), pour la somme de 2,9 milliards de dollars (G$) le 16 juin 2022.
  • LifeWorks est entre autres connu pour la publication de son Indice de santé mentale qui suit mensuellement l’évolution du moral des Canadiens, depuis le début de la pandémie de COVID-19. La firme publie également l’Indice du mieux-être financier.
  • Les partenaires “croient” que cette transaction permettra de créer « un leader sans pareil dans le secteur du mieux-être des employés », une occasion de créer un leader mondial dans le secteur des solutions numériques de services primaires et préventifs de soins de santé, et de mieux-être. « Ensemble, nous mettrons en œuvre plus rapidement notre objectif commun consistant à donner aux particuliers les moyens de vivre leur vie le plus sainement possible en unifiant le continuum des soins par des innovations principalement numériques »

 

Institut Sapiens : Comment améliorer la coopération entre la Sécu et les OCAM ?

News Assurances Pro - 13/06/2022

  • Remettre à plat le contrat responsable (notamment en optique), impliquer les OCAM sur les modes de tarification innovants, réviser la loi Leroux afin de permettre aux OCAM de contractualiser avec les médecins…L’Institut Sapiens met sur la table des pistes pour améliorer la coopération entre organismes complémentaires et assurance maladie :
    • Financements à l’épisode de soins,
    • Élargissement du panier de soins,
    • Accompagnement en sortie d’hôpital, 
    • Prise en charge de soins supplémentaires, 
    • Partage de la prévention tertiaire (télésurveillance, éducation thérapeutique du patient) avec les complémentaires et leur permettre un accès simplifié aux données de santé.
  • Dans une note publiée le 25 mai, l’Institut Sapiens part du constat que le système de santé financé majoritairement par les cotisations du travail est inadapté au vieillissement démographique et aux mutations technologiques. En effet, le ratio de cotisants par bénéficiaires est en baisse et de nombreuses personnes se tournent vers des formes de travail non-salarié. Aussi, il est nécessaire d’investir 57 milliards d’euros d’ici 10 ans dans le système de santé, selon une estimation de l’OMS.
  • Enfin, l’Institut propose de créer une garantie autonomie au sein d’un nouveau contrat responsable, à un tarif unique pour tous les cotisants (rente viagère versée aux personnes atteintes de dépendance totale, couplée à des services d’accompagnement).